8
Croix d’Hins connecté
avec les États-Unis
1909
: des terrains ont été achetés à Croix d’Hins, à mi-chemin
entre la route Bordeaux - Arcachon et en bordure de voie ferrée,
pour en faire un immense champ d’aviation. Après quelques dé-
boires, le projet est abandonné.
1917
: les États-Unis entrent en guerre et le site est choisi pour
ériger une très grande station de radiotélégraphie transocéa-
nique qui permettra au corps expéditionnaire américain d’être
en contact radio permanent avec ses dirigeants. Pour soutenir le
champ d’antennes, le projet prévoit, entre autres, huit pylônes de
250 mètres de hauteur.
1918
: à la fin de la guerre, la construction n’est pas terminée et
les travaux sont arrêtés. Ces derniers reprennent en 1919.
1920
: la station, dont la portée couvre le monde entier, est inau-
gurée. Le premier message (en morse) envoyé peut être traduit
ainsi : «
A Département de la Marine, Washington. Ceci est le pre-
mier message sans fil qui sera entendu dans le monde entier et qui
marquera une étape sur la route du progrès scientifique. Station
de radio Lafayette.
» Car tel est le nom que lui avaient attribué les
Américains.
1944
: la station sera en partie sabotée par les Allemands. Les
antennes seront définitivement détruites plus tard.
Ce bâtiment immense, entouré
de huit pylônes, abrite une
partie de la station radio de
Croix d’Hins.
Croix d’Hins : la salle de production des
arcs électriques nécessaires à l’émission
intercontinentale vers les États-Unis.
Un obstacle important pour la navigation aérienne
La nappe de câbles, accrochée
aux pylônes de 250 mètres de
haut, fait office d’antenne.
1917 - 1920
Un Bulletin de la navigation aérienne de 1922 indique la position et la hauteur des
antennes de la station radio transatlantique de Croix d’Hins.
1,2,3,4,5,6,7 9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,...76